Comment lever des fonds ?

Photo of author
Written By Jean de la Tour

 

Une levée de fonds signifie un acte par lequel une entreprise se finance auprès de personnes n’appartenant pas à des établissements de crédit. Par cette opération, la société peut augmenter son capital social par le biais de l’apport de fonds de ces investisseurs. En contrepartie de ce financement, les investisseurs reçoivent des titres.

Vous souhaitez savoir à quoi correspond réellement une levée de fonds ? Quelles sont les conséquences d’une telle opération ? Comment procéder pour réussir une levée de fonds pour votre startup ? Toutes les informations à avoir en tête se trouvent ci-dessous.

Une levée de fonds : qu’est-ce que c’est ?

L’opération de lever des fonds permet à une société de faire entrer des investisseurs dans le capital social de la société. Afin de bénéficier de nouveau fonds, des titres de votre société seront émis et vendus à des investisseurs. L’apport en numéraire permettra à la startup de bénéficier davantage de trésorerie, en contrepartie de l’octroi pour l’investisseur de parts sociales ou d’actions (selon la forme de la société).

La levée de fonds va permettre d’accélérer la croissance de la startup concernée. 

Pourquoi lever des fonds ?

Cibler un besoin précis pour sa startup

Selon l’activité de la startup, faire une levée de fonds va permettre de bénéficier de moyens conséquents et rapides pour accroître son activité. Il pourra s’agir du développement d’un produit, du recrutement de nouveaux salariés, ou encore de bénéficier d’une trésorerie suffisamment importante pour attirer ou conserver des partenaires commerciaux.

Si elle peut s’établir au démarrage de l’activité (capital amorçage), elle est le plus souvent utilisée pour le développement de la startup et de sa croissance (capital développement).

Les avantages pour les fondateurs : un investissement extérieur consolidant l’actif

La levée de fonds n’est pas synonyme d’emprunt de la somme investie ou des intérêts. Il ne s’agira pas d’une dette inscrite au passif de la startup, mais au contraire un renforcement des fonds propres améliorant le bilan financier. Elle permet de s’éviter l’apport de garanties personnelles.

Un gage de crédibilité et de confiance

Les investisseurs bénéficieront d’un retour sur investissement (ROI) uniquement en cas de plus-values réalisées lors de la revente des parts acquises. Ils ont donc tout intérêt à ce que votre projet fonctionne, ce qui lui donnera dans le même temps plus de crédibilité. Si un fonds d’investissement, souvent expert dans le domaine, croit en votre projet, les partenaires commerciaux seront rassurés.

Par conséquent, l’investisseur souhaitant voir le projet réussir sera plus enclin à partager son expertise et son réseau afin de faire fonctionner ce projet commun.

Signature de levée de fonds d'une start-up.

Comment lever des fonds pour une startup ?

Être une entreprise éligible :

Chiffrer précisément ses besoins d’apports

Le travail à effectuer en amont est primordial. La startup doit identifier ses besoins afin de les adapter avec son potentiel de croissance, que seul un investissement extérieur peut offrir. Il convient d’avoir à l’esprit qu’un subtil équilibre doit être trouvé et chiffrer. Il faut solliciter des investissements suffisamment importants pour avoir une croissance rapide et utile, tout en veillant à ce que les associés fondateurs conservent leur rôle décisionnaire.

Le partage des droits s’établira conformément aux statuts de la startup ou selon le pacte d’actionnaires, mais il se fera en principe proportionnellement au capital détenu.

Tenter de solliciter des aides publiques

Pour une entreprise, la levée de fonds peut s’avérer très utile, mais elle n’est pas le seul mode de financement possible. C’est uniquement lorsque que d’autres financements tel que le recours aux aides publiques est impossible ou insuffisant qu’il sera avantageux de s’y intéresser.

Prendre conscience des conséquences d’une levée de fonds pour une startup

L’entrée dans le capital de nouveaux investisseurs implique un partage de l’activité décisionnaire. L’investisseur pourra orienter ses choix stratégiques vers une création de valeur rapide. Ces contraintes doivent être prises en compte.

Suivre les dix étapes de la levée de fonds

Afin de lever des fonds, il est conseillé de choisir le bon moment et connaître préalablement à toutes démarches les différentes phases de la levée de fonds.

Concernant le moment opportun, la levée sera plus stratégique lorsqu’elle est faite lors d’une croissance (traction) qui démontre la croissance de la startup. Effectivement, vous serez plus à même d’imposer vos choix et espérer trouver le système de financement qui vous correspond le mieux.

Aussi, il faut prendre en compte le temps nécessaire à la mise en place d’une levée de fonds qui est en moyenne de 6 mois. Par conséquent, il faudra s’assurer d’avoir une trésorerie suffisante pour faire face à ce moment décisif.

Voici les dix étapes :

  1. S’assurer de la solidité et de la crédibilité de son business plan
  2. Identifier des investisseurs ou des fonds
  3. Établir la « due diligence »
  4. Signer des contrats de confidentialité ou «non-disclosure agreement» 
  5. S’accorder sur la lettre d’intention (« Letter Of Intent » (LOI)) ou le « term sheet »
  6. Négocier et rédiger un nouveau pacte d’actionnaire 
  7. Convoquer une Assemblée Générale Extraordinaire (AGE) pour acter l’augmentation de capital
  8. Émettre des bulletins de souscription d’actions aux investisseurs
  9. La délivrance du certificat du dépositaire par la banque sur présentation des bulletins de souscription
  10. Enregistrer la formalité au greffe du Tribunal de commerce

Laisser un commentaire